Site informatif sur l'apport calorique pas jour
apport-calorique-journalier-2.jpgapport-calorique-journalier-3.jpgapport-calorique-journalier-4.jpgapport-calorique-journalier-5.jpg

Apport calorique journalier et apports nutritifs des aliments

Apport calorique journalier : guide et aliments

Pour pouvoir fonctionner, le corps humain a besoin de certains apports nutritifs chaque jour que l’on quantifie en apport calorique par jour. En fonction de l’âge, du sexe, de la corpulence, du type d’activité exercée, des dépenses physiques effectuées et de l’état de santé général, l’apport calorique journalier diffère d’un individu à un autre.

Les apports caloriques chez les individus

Il est nécessaire de connaître l’apport calorique des aliments afin de surveiller son alimentation pour stabiliser son poids, pour en perdre dans le cadre d’un régime amaigrissant ou dans certains cas, pour prendre du poids (après une maladie par exemple). En fonction de différents facteurs (âge, sexe, activité physique, dépenses journalières, etc.), l’apport calorique journalier diffère d’un individu à l’autre, ce qui signifie que les besoins nutritifs apportés par les aliments diffèrent d’un individu à l’autre. Par exemple, les besoins an apport calorique diffèrent chez les hommes, les femmes, les adolescents et les enfants. Il est important de procéder au calcul apport calorique lorsqu’on fait un régime afin de s’assurer de ne pas dépasser la limite fixée en termes d’apport calorique par le nutritionniste.

Les besoins en apports caloriques chez l’homme

On estime que pour un homme ayant une activité physique journalière minime, à savoir moins de 30 minutes par jour, les besoins en apport calorique journalier sont de 2100 kilocalories environ, pour un homme ayant une activité physique dite modérée, d’au moins 30 minutes par jour, les besoins varient cette fois de 2500 à 2700 kilocalories et pour un homme ayant une activité physique forte, de plus d’une heure par jour, les besoins avarient de 3000 à 3500 kilocalories. Ces besoins en apport varient d’un homme à un autre en fonction de son âge, de son état de santé, de ses dépenses et de ses besoins nutritionnels.

Les besoins en apports caloriques chez la femme

Les besoins en apport calorique journalier des femmes varient et sont moindres par rapport aux besoins des hommes. Ainsi, pour les femmes ayant une activité physique faible, l’apport calorique est d’environ 1800 kilocalories, pour celles exerçant une activité physique d’au moins 30 minutes par jour, ce besoin s’élève à 2000 kilocalories et pour celles qui ont une activité physique forte, les besoins varient de 2400 à 2800 kilocalories. Les besoins caloriques de la femme diffèrent aussi beaucoup en fonction de son état. En effet, durant la grossesse, les besoins en apport calorique de la femme varient de 1800 à 2500 kilocalories, en fonction du profil de chaque femme.

Les besoins en apport calorique en fonction de la dépense énergétique

C’est en ayant une activité physique que l’organisme peut stabiliser, baisser ou augmenter le poids d’un individu. C’est parce que les adolescents et certains enfants actifs ont une activité physique intense que leurs besoins en apport calorique sont souvent beaucoup plus élevés que chez certains individus adultes n’ayant pas d’activité physique. C’est le ratio entre apport calorique journalier et dépense énergétique journalière qui permet de prendre du poids ou non. Ces dépenses énergétiques prennent en compte les dépenses liées au métabolisme de base, c’est-à-dire, les dépenses du corps au repos, les dépenses liées à un effort musculaire (activité physique), les dépenses liées à la digestion des aliments, les dépenses du corps liées à la thermorégulation du corps (maintien de la température interne).

Suivre un régime amaigrissant

Lorsqu’on suit un régime amaigrissant, il est important de réduire son apport calorique journalier. C’est pour cela que la plupart des régimes dits hypocaloriques préconisent des menus apportant peu de calories à l’organisme, de sorte que celui-ci pour pouvoir fonctionner, soit emmené à puiser dans ses réserves, à savoir les stocks de graisse de l’organisme. On peut obtenir une alimentation hypocalorique en réduisant le nombre d’aliments ou la quantité d’aliments consommés, mais on peut aussi obtenir un régime hypocalorique en remplaçant certains aliments caloriques par des aliments peu caloriques.

Faites-nous part de vos commentaires ou questions

Aucun commentaire pour le moment